HYPNOSE ET BIEN ETRE


 

L’hypnose, une pratique puissante pour le bien-être

31 janvier 2023

L’hypnothérapie est une des plus anciennes thérapies, déjà pratiquée en Égypte antique. Alors même
que l’hypnose a parfois suscité des peurs notamment à cause de l’hypnose de spectacle, l’utilisation thérapeutique de l’hypnose montre que lorsque les contre-indications*1 sont respectées, il s’agit d’une
technique sans risques et totalement respectueuse de la personne. La puissance thérapeutique de cette technique la rend de plus en plus populaire. Il est donné ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées relatives à cette approche.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un état naturel de conscience entre l’état de veille et l’état de sommeil. Dans l’état d’hypnose le plus fréquent lors d’une séance d’hypnose thérapeutique, la conscience demeure, ainsi que la capacité d’écouter et de comprendre des stimuli auditifs environnants, y compris des conversations. Cet état de conscience est souvent expérimenté lorsque nous sommes absorbés par l’histoire d’un livre ou d’un film, tout en ignorant tout le reste de notre environnement. Nous restons conscient et maître de la situation.

 

Comment fonctionne l’hypnose thérapeutique ?

L’hypnose thérapeutique est une méthode douce et naturelle qui diffère complètement de l’hypnose
de spectacle. 
Contrairement à l’hypnose de spectacle, l’objectif de l’hypnose thérapeutique est, avant tout, le bien-être de la personne. La plupart des activités de notre cerveau sont gérées par notre inconscient pour notre physiologie (transpiration, digestion…) et psychologie (humeurs, habitudes, peurs, compulsions, addictions…). Sous hypnose notre inconscient peut recevoir les suggestions de l’hypnothérapeute (ou « praticien en hypnose ») de manière plus efficace afin de se libérer des troubles de santé car ces suggestions sont moins filtrées par notre esprit conscient (notre mental).

 

Pourquoi consulter un hypnothérapeute ?

Comme une grande partie des problématiques de santé sont régies par des mécanismes inconscients,
la principale raison pour laquelle consulter un hypnothérapeute est de travailler directement avec l’inconscient pour se libérer des sources profondes des troubles (ex: des sources psychologiques traumatiques issues de l’enfance). En supposant que notre âme s’incarne dans différentes vies, il est possible de se libérer de troubles dont les sources sont issues de ces autres vies. C’est ce qui est pratiqué en « hypnose spirituelle » en interagissant avec une partie de l’inconscient qui a gardé la mémoire de ces autres vies appelée « conscience supérieure ».

 

Quelles sont les principales approches thérapeutiques utilisant l’hypnose et comment choisir la plus appropriée ?

Les principales techniques d’hypnose thérapeutique sont : l’hypnose elmanienne, éricksonienne et spirituelle. L’hypnose elmanienne est surtout utilisée dans le milieu chirurgical et urgentiste pour l’anesthésie ou la réduction de stress ou d’angoisses car elle permet d’entrer sous hypnose relativement rapidement.
L’hypnose éricksonienne est la technique d’hypnose thérapeutique la plus fréquemment utilisée pour de nombreux troubles (anxiété; troubles alimentaires/sommeil/psychosomatiques, peurs/phobies, dépression, surpoids, addictions, deuils…). Ce sera le meilleur choix a priori car le plus souvent les sources des troubles sont issues de la vie actuelle.

Lorsque ces sources viennent d’une autre vie, c’est avec la conscience supérieure (qui a la mémoire de toutes ces vies) que l’on peut de libérer des troubles par l’hypnose spirituelle (ou par « lecture d’âme », méthode sans hypnose). En l’absence d’information sur l’origine du problème de santé, la logique est de commencer par travailler sur les mémoires de la vie actuelle en hypnose éricksonienne puis, si le trouble n’est pas résolu sur les mémoires des autres vies en hypnose spirituelle (ou lecture d’âme).

 

Quand consulter un hypnothérapeute ?

Il n’y a pas véritablement de moment particulier qui justifie la consultation d’un hypnothérapeute.
En effet, il n’est pas nécessaire d’avoir une problématique de santé pour consulter un hypnothérapeute. On peut souhaiter simplement une amélioration de sa qualité de vie et prévenir tout dérèglement de santé. Il s’agit alors de « développement personnel ».
Le développement personnel peut inclure celui du bien-être général (sérénité, équilibre, joie de vivre…) ou d’aspects spirituels (comme découvrir pourquoi notre âme s’est incarnée dans la vie actuelle). Beaucoup se sentent perdus dans leur vie, ne sachant plus pourquoi ils vivent et parfois en font une dépression. On peut retrouver du sens à sa vie en contactant sa conscience supérieure (notre guide intérieur) en hypnose spirituelle (ou par lecture d’âme).

 

Quelles sont les étapes d’une séance d’hypnose thérapeutique ?

Le consultant est en position allongée (ou assise), les yeux fermés. Le praticien donne des suggestions de relaxation et d’imagination de scènes (comme celles d’un film). Le consultant entre alors progressivement dans un état d’hypnose. Les suggestions prennent alors un caractère thérapeutique. Il s’agit par exemple de situations qui sont symboliques et facilement compréhensibles par un enfant (ex: enlever les feuilles mortes d’un jardin). C’est l’approche de l’hypnose ericksonienne.
En hypnose spirituelle, il y a un « dialogue » dans un objectif thérapeutique entre le praticien et la conscience supérieure du consultant. La séance d’hypnose se termine par un processus de réveil progressif qui consiste notamment à « réactiver » les perceptions sensorielles ordinaires.

 

Combien de séances sont nécessaires ?

Pour l’hypnose ericksonienne, le nombre de séances nécessaires varie généralement entre 3 et 5.
Cela dépend de la nature du problème et des spécificités de chaque consultant. Il est important de prendre le temps de dialoguer avec le consultant avant toute séance d’hypnose afin de bien identifier le travail thérapeutique à effectuer. Pour l’hypnose spirituelle, le nombre de séances nécessaires varie selon la technique, fréquemment une seule consultation.

 

Est-ce que les personnes qui ont du mal à lâcher prise peuvent quand même suivre des séances d’hypnose thérapeutique ?

Le manque de lâcher-prise est souvent le reflet d’un état anxieux où l’on essaye de contrôler son environnement pour se rassurer. L’entretient préliminaire aux séances d’hypnose consiste notamment à établir une relation de confiance avec le consultant, ce qui permet de commencer à lâcher prise. Ensuite, pendant la première séance d’hypnose, le mental (le système de contrôle) du consultant (présent de façon atténuée sous hypnose), analyse ce qui se passe et finit par conclure qu’il n’y a aucun risque à ce type de séance.

Ainsi le lâcher-prise se développe de séances en séances. Pour les rares exceptions où ce n’est pas le cas, il est recommandé d’effectuer des exercices préparatoires avant l’hypnothérapie (cohérence cardiaque, sophrologie, yoga, méditations guidées…). Pour l’hypnose spirituelle, où il n’y a fréquemment qu’une seule séance, il est recommandé d’effectuer préalablement des séances d’hypnose éricksonienne afin de se libérer de l’état anxieux.

 

Il y a-t-il une différence d’efficacité entre une consultation d’hypnose en présentiel (en cabinet) et à distance (en téléconsultation) ?

L’inconscient ne fait aucune différence entre une suggestion qui vient d’un praticien assis à côté du
consultant et la même suggestion entendue par des écouteurs ou un haut parleur d’ordinateur.
Lorsque nous entrons en hypnose devant un film diffusé sur un écran de TV, les acteurs ne sont pas dans la pièce où nous nous trouvons… Pour certaines personnes de nature anxieuse, il est fréquent qu’effectuer la séance en téléconsultation est plus appropriée que dans un cabinet car chez eux, ils sont dans leur environnement familier et peuvent ainsi plus facilement lâcher prise.

 

Conclusion

L’hypnose permet des thérapies relativement courtes et efficaces du fait d’une interaction directe avec l’inconscient qui régit la majorité des problèmes de santé. L’hypnothérapie peut être vue de façon particulièrement appropriée en tant que « médecine préventive » afin de maintenir ou d’améliorer le bien-être. Le bien-être inclue aussi des aspects spirituels comme celui de découvrir le sens de sa vie ou de recevoir une guidance sur ses choix de vie (professionnel, sentimental, familial…) de manière générale, ce que notre conscience supérieure peut nous révéler en hypnose spirituelle ou en lecture d’âme.

 

*1 Troubles hallucinatoires, troubles de la personnalité, état limites (« borderline ») et autres troubles psychotiques, troubles de la mémoire à court terme (ex: Alzheimer), troubles cardiovasculaires, envies suicidaire fréquentes, épilepsie, états sous emprise de drogue ET ENCORE


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.